Souvenirs et polémiques

D abord tudiant en m decine, puis romancier, comme son p re Alphonse, L on Daudet 1867 1942 , tout en liant son destin celui de Maurras et de l Action fran aise, trouva rapidement sa propre voie Journaliste, essayiste, critique, m morialiste, il fut avant tout, dans chacune de ces disciplines, un extraordinaire pol miste D une violence verbale aujourd hui inimaginable, il reconnaissait qu il n y eut jamais d int ressant pour lui que le jugement tranch , la syntaxe forte, le terme expressif ou l image hardie Certes, il mit son talent au service de causes extr mes, lan ant des affirmations l emporte pi ce, tenant des propos injustes et calomnieux Mais nul n aura su comme lui faire le portrait au vitriol de ses contemporains, esquisser une silhouette en quelques traits mordants, trouver la formule assassine contre l adversaire, d crire avec une verve jubilatoire les ridicules d un salon, d une acad mie, d une assembl e parlementaire, d un tribunal, voquer l ambiance hallucinante des h pitaux de sa jeunesse Toute une poque ressurgit ici, ponctu e par le souffle d une oeuvre d mesur e, gigantesque, grossi re , comme le souligne Antoine Compagnon dans la pr face de cette nouvelle dition.
Souvenirs et pol miques D abord tudiant en m decine puis romancier comme son p re Alphonse L on Daudet tout en liant son destin celui de Maurras et de l Action fran aise trouva rapidement sa propre voie Journ

  • Title: Souvenirs et polémiques
  • Author: Léon DAUDET
  • ISBN: 2221123158
  • Page: 170
  • Format: broch
  • 1 thought on “Souvenirs et polémiques”

    1. Paul LEAUTAUD disait que Léon DAUDET est un écrivain nettement supérieur à son père Alphonse et Marcel PROUST, qui était son ami, le trouvait meilleur portraitiste (et caricaturiste) que SAINT SIMON. Je souscris entièrement au 1er de ces avis et peut-être même au second. On peut comme je le suis, être critique de certaines de ses opinions (il est d'ailleurs revenu très clairement sur certaines comme l'antisémitisme - mais pas malheureusement sur l'antigermanisme à tous crins qui a f [...]

    2. Ainsi que l’indique Bernard Oudin dans la Préface : « Qu’il soit journaliste, essayiste, critique littéraire ou artistique, mémorialiste, il ne cessera jamais d’être le plus redoutable des pamphlétaire de sa génération. Nul n’a su comme lui faire le portrait au vitriol de ses contemporains, esquisser une silhouette en quelques traits mordants, décerner des surnoms qui collent à la peau, trouver la formule assassine qui étend raide l’adversaire, décrire avec une verve prodig [...]

    3. Leon Daudet est peut-etre plus important en proclamant ses terribles erreurs que des autres ecrivains qui se perdent dans des banales verites.Dans la vieillesse il a fait amende honorable et regrette son antisemitisme insense.Son panorama de la Trosieme Republique est magnifique et tres vaste,il a connu tout le monde qui avait de l'importance et est un styliste hors pair.Si on veut comprendre les partisans de la royaute il faut absolument l'etudier.Il me rappelle les fanatiques du Carlismo en Es [...]

    4. excellent portraitiste, vrai patriote, et syliste remarquable. Se lit comme un roman, même ses caricatures de personnages devenus inconnus pour nous. Un petit côté misanthrope heureux. A recommander aux lecteurs de Léautaud, de Paul--Louis Courrier, de Saint-Simon

    5. Daudet n'a pas son pareil pour décrire le milieu artistique, médical et politique de son époque, voire de sa jeunesse.Il sait croquer les imbéciles, ceux qui se prennent au sérieux, en quelques phrases assassines dans un style jubilatoire. Daudet se moque des bourgeois comme des anarchistes "à qui il aurait suffit de changer de couleur de chaussettes pour s'élever dans la société et parvenir au pouvoir ". Cela ne vous rappelle personne?En vérité sa critique est intemporelle, nous reco [...]

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *